Portage salarial, simulation des revenus et des charges

De plus en plus de salariés choisissent aujourd’hui le portage salarial, un système permettant à un travailleur d’effectuer des missions pour des entreprises et de jouir du statut de salarié. Ce processus implique 3 parties à savoir le travailleur, la société de portage salariale et l’entreprise. Opérant de façon autonome, le travailleur est sous contrat avec l’entreprise qui s’occupe de toutes les tâches administratives. Parmi les principes fondamentaux du portage salarial, il y a l’autonomie, la flexibilité et la sécurité.

Avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants

Le portage salarial est une forme d’emploi en plein essor qui malgré sa flexibilité, permet au travailleur de bénéficier des mêmes avantages qu’un salarié classique. Même si celui-ci exécute les missions comme un indépendant, il perçoit la même protection sociale incluant la retraite, l’indemnité chômage, le complémentaire santé, etc. 

A découvrir également : La beauté d’une plaque tombale intemporelle et sa signification symbolique

Depuis la signature d’une convention collective de branche en mars 2017, les travailleurs qui choisissent le portage salarial bénéficient d’une sécurité juridique. Ils peuvent donc exercer leurs activités tout en bénéficiant d’une protection juridique. 

Choisir le portage salarial, c’est aussi profiter d’un accompagnement professionnel. L’entreprise dispose d’un conseiller référent dont le rôle est de conseiller le travailleur pour mener à bien ses missions. Ce dernier peut également assister à des ateliers et formations répondants aux besoins de ses activités. La simulation portage salarial est essentielle pour déterminer le salaire brut du travailleur

A voir aussi : Découvrez l'art de l'estampe : l'histoire et les différentes techniques

Simulation des revenus et des charges

Dans le portage salarial simulation des revenus et des charges est une étape cruciale pour juger de la rentabilité des activités. Afin de déterminer le salaire net, il faut soustraire le montant de la facturation HT avec les frais de gestion administrative, les frais de mission non facturés et les charges patronales et fiscales. Le résultat obtenu représente le salaire brut qui doit être déduit des charges salariales afin d’obtenir le salaire net. 

Dans le portage salarial simulation, il est également nécessaire de prendre en compte les charges relatives aux activités. Il s’agit de déterminer les charges sociales qui incluent les charges patronales et salariales qui permettent au travailleur de jouir d’une couverture sociale semblable à un salarié classique. Parmi les charges concernées, il y a :

  • Assurance maladie
  • Assurance vieillesse
  • Assurance responsabilité civile et professionnelle
  • Allocations familiales
  • Garantie financière
  • AGS

Les frais de gestion doivent également être pris en compte, étant facturés par la société de portage, celui-ci varie souvent entre 40 à 50% du montant de la facturation.

Comparaison du portage salarial avec d’autres statuts

Dans le cadre du portage salarial, le travailleur perçoit environ 50% du chiffre d’affaires HT contre 60 à 65% pour un travailleur indépendant et jusqu’à 77% du chiffre d’affaires HT pour  un auto-entrepreneur. Concernant le régime social, le portage salarial jouit d’une protection sociale incluant la prévoyance, la retraite, le chômage, etc. 

Pour le travailleur indépendant et l’auto-entrepreneur, la protection sociale est limitée puisqu’il n’y a pas d’assurance chômage. En outre, il n’y a aucune responsabilité financière dans le portage salariale. Par contre, cette responsabilité affecte la totalité du patrimoine, sauf un avis notarié pour les travailleurs indépendants et les auto-entrepreneurs.