L’histoire du Fado : L’âme musicale du Portugal

Portugal, le berceau du fado et c’est sans équivoque. Une simple châle, une guitare, une voix exprimant beaucoup de sentiments, le Fado n’est pas qu’une simple tendance musicale, il est le symbole même de tout un pays, le Portugal.  

Le fado, symbole de l’identité nationale

Le fado se traduit par un chant typique, harmonisé d’une mélodie envoutante des instruments à cordes pincées, notamment la guitare. Le thème évoqué à travers le fado est souvent l’amour perdu ou impossible, le passé mélancolique ainsi que l’exile et le chagrin. Vous souhaitez découvrir de vos propres yeux ce qu’est le Fado, suivez ce lien : https://www.portugal.fr. En effet, le mot Fado est tiré du mot latin Fatum qui par définition veut dire “Destin”. Cela peut être le destin d’un couple, destin d’un peuple, destin d’une nation. L’origine est un peu floue, mais on sait que le Fado est apparu à Lisbonne vers les années 1820 et actuellement la culture s’est bourgeoisée et professionnalisée.   

Avez-vous vu cela : Votre santé à noisy le grand : trouvez votre pharmacie

Les variantes du fado 

On distingue deux variantes du Fado qui sont : 

  • Le fado de Coimbra ; 
  • Le Fado de Lisbonne.

Le fado de Coimbra est caractérisé par son style un peu viril et incitant du fait qu’il est chanté que par des hommes, notamment des étudiants. Le thème est focalisé sur la ville, le fleuve Rio Mondego, la vie estudiantine et sans oublier l’amour. Les chanteurs érudits s’adressent aux étudiantes pour les séduire. 

En parallèle : Portage salarial, simulation des revenus et des charges

Par opposition, le Fado de Lisbonne raconte la vie quotidienne de la ville et est chanté par tout type d’artiste, que ce soit par une femme ou par un homme. Le Fado s’est fait connaitre à travers la douce voir de la Reine du Fado “Amalia Rodrigues”. En ce moment, de nombreux artistes fadistes ont vu le jour et le style commence à être adopté par d’autre pays.